Soutenance de thèse 2018 - MMS

Madame  Florence Hubert soutiendra sa thèse en vue de l'obtention de son doctorat en biologie spécialité Biotechnologie.

  • date : Jeudi 12 juillet à 9h
  • lieu :  IUT de Laval - Amphi 1
  • sujet de la thèse : Synthèse enzymatique de phospholipides structurés riches en DHA

Composition du jury :

  • Catherine SARAZIN, Professeur des Universités, Université de Picardie Jules Verne (rapporteur)
  • Abdelkarim ABOUSALHAM, Professeur des Universités, Université Lyon 1(rapporteur)
  • Jean-Luc MOUGET, Professeur des Universités, Le Mans Université (examinateur)
  • Françoise ERGAN, Professeur des Universités, Le Mans Université (directrice de la thèse)
  • Céline LOISEAU, Maître de Conférences, Le Mans Université (invité)
  • Laurent POISSON, Maître de Conférences, Le Mans Université (invité)
  • Gildas BRETON, Directeur R&D, Polaris-Functional Lipids (invité)
  • Pierre SAULEAU, Maître de Conférences, Université de Bretagne Sud (invité)

Résumé de la thèse :

Le DHA est un acide gras polyinsaturé (AGPI) de la famille des ω3 permettant la prévention des maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle, les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou la démence sénile. C’est également un constituant majeur de la structure et du fonctionnement cérébral et visuel. Il est néanmoins un point important à considérer, la structure moléculaire transportant le DHA modifie son absorption au sein de l’organisme. Les phospholipides sont composés de 2 acides gras libres et sont très bien absorbés par l’organisme.


Il est donc proposé dans ce travail de synthétiser à l’aide du génie enzymatique, des phospholipides structurés ayant pour acides gras du DHA et de l’acide caprylique (PC DHA-C8). Deux voies de synthèse enzymatiques de phospholipides structurés composés de DHA et d’acide caprylique ont été étudiées :

  • La première voie de synthèse utilisée, l’acidolyse de phospholipides issus de la microalgue Tisochrysis lutea avec de l’acide caprylique permet la valorisation de la fraction phospholipidique de la microalgue, fraction qui est peu valorisée par le monde industriel. Les phospholipides microalgaux étant une ressource difficile à obtenir, l’acidolyse a été dans un premier temps étudiée sur des phosphatidylcholines de tournesol à l’aide d’un plan d’expériences.
  • La deuxième voie de synthèse étudiée est l’estérification enzymatique de glycérophosphatidylcholine (GPC) par du DHA et de l’acide caprylique. Cette réaction présente par ailleurs l’intérêt de produire un standard pour la réaction d’acidolyse.

Suite à un criblage enzymatique, la lipase retenue pour les deux voies de synthèse est TLIM. L’optimisation des paramètres de la réaction d’acidolyse a été réalisée entre l’acide caprylique (C8:0) et la phosphatidylcholine de tournesol (PC) par le biais d’un plan d’expériences. Les conditions optimales déterminées sont une température de 38°C, une activité de l’eau de 0,7, une quantité d’enzyme de 15% de la masse en substrat ainsi qu’un rapport molaire C8:0/PC de 18. Ces conditions ont ensuite été utilisées pour l’acidolyse de phospholipides microalgaux riches en DHA issus de la microalgue Tisochrysis lutea afin d’obtenir de la PC DHA-C8. Les résultats n’ont pas été concluants.

L’autre voie de synthèse étudiée, l’estérification, a été optimisée par la technique du pas à pas. Les paramètres étudiés sont la température, la quantité d’enzyme, le rapport molaire GPC/C8:0/DHA et l’application d’un vide. Pour l’obtention de PC DHA-C8, il faut fixer chacun de ces paramètres respectivement de la sorte : 45°C, 20% d’enzyme, un rapport molaire de 1/3/15 et un vide de 100 mbar. La production de PC DHA-C8, bien qu’optimisée ne dépasse pas 2% de rendement. Cependant, durant cette expérience, il a été constaté une forte production de LPC DHA, atteignant 16% sans optimisation des paramètres de synthèse.